Les réalisations municipales

a Municipalité souhaite vous présenter les dernières réalisations municipales et les projets en cours :

Aménagement du Boulevard du Maine

Motifs de l’intervention

Le Boulevard du Maine relie l’Avenue Maréchal Foch (R.D. 911) à la rue de Mortain (R.D. 977). Cette voie a une longueur d’environ 320 mètres.

La voirie et les trottoirs étaient en mauvais très mauvais état, et les zones de stationnement mal définies.

Suite à un passage caméra dans les canalisations, il est apparu indispensable de procéder à la réfection complète des réseaux d’assainissement Eaux pluviales et Eaux usées avant de rénover la chaussée.

D’autre part, une coordination a été mise en place avec le Syndicat Intercommunal d’adduction en Eau potable pour que la réfection du réseau d’eau (avec actuellement des portions de canalisations en plomb) soit réalisée en même temps.

Le Syndicat Départemental d’Energies de la Manche a réalisé l’effacement des réseaux électriques et téléphoniques de cette rue. Et la Commune a remplacé les installations d’éclairage public vétustes.

L’objectif de l’aménagement était aussi de sécuriser cette voie. En effet, la circulation sur cette voie était dangereuse du fait des déformations de la chaussée. D’autre part, les règles d’accessibilité aux Personnes à mobilité réduite n’étaient pas du tout respectées.

L’écoulement des eaux pluviales était problématique sur la partie inférieure de la voie et il a fallu créer une portion de réseau à cet endroit.

Enfin, afin de prévenir les débordements des réseaux en aval de cette voie, un bassin enterré de rétention des eaux pluviales a été construit en bordure de la rue du 8 mai 1945.

 

Descriptif de l’investissement

Les travaux réalisés comprennent :

Ø  La réfection de l’ensemble des réseaux Eaux pluviales, eaux usées, eau potable, électricité, téléphone, éclairage public

Ø  La réfection d’un mur de soutènement de la partie Sud de la voie

Ø  La création d’un bassin de rétention des eaux pluviales d’un volume de 380 m3

Ø  La dépose et repose des caniveaux et bordures de trottoir

Ø  La création d’un mini giratoire au carrefour du Boulevard du Maine, du Boulevard du 11 Novembre, et de la rue Sœur St Antoine afin de ralentir la vitesse de circulation.

Ø  La mise en œuvre d’enrobés sur la chaussée et sur les trottoirs

Ø  L’aménagement d’un espace vert avec terrain de boules avec mise en place de bancs.

 

Coût TTC de l’investissement

Travaux de voirie, réseau et bassin de rétention des eaux pluviales : 391 603.20 €
Travaux de réfection du réseau d’assainissement des eaux usées : 131 281.20 €
Mise en sous-terrain des réseaux électricité et téléphone :     94 000.00 €
Réfection du réseau d’éclairage public :            20 333.22 €
Frais de maîtrise d'oeuvre, études topographiques et géotechniques, contrôle technique, coordination sécurité 54 377.33 €
Raccordement des habitations au réseau d’assainissement :       50 079.50 €
TOTAL 741 674.43 €

 

                 

Financement :

Subvention au titre de la Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux : 90 502.00 €
Participation du Syndicat Départemental d’Energie pour les réseaux : 39 000.00 €
Participation Agence de l’eau sur la réfection du réseau eaux usées :   45 000.00 €
Participation Agence de l’eau sur les branchements particuliers :  38 900.00 €
Soit total des subventions et participations :       213 402.00 €

                        

Reste à la charge de la Commune :                                                       

Avance sans intérêts de l’Agence de l’Eau : 30 000.00 €
Emprunt : 300 000.00 €
Autofinancement Commune :    198 272.43 €
TOTAL du reste à charge de la Commune 528 272.43 €

 

Délais : Les travaux ont débuté en octobre 2014 et sont terminés depuis octobre 2015.

Inauguration du Boulevard du Maine

Le vendredi 27 novembre 2015, les riverains du Boulevard du Maine et d'une partie de la rue du 8 mai 1945, ainsi que les entreprises et le Conseil municipal, étaient présents sur place pour inaugurer les travaux de rénovation du Boulevard du Maine.

 

Aménagement de la Place Charles de Gaulle

Le coût des travaux s'est élevé à la somme de 588 500 € TTC pour les travaux d'aménagement de la place, construction de l'abri-sanitaires, et éclairage + 55 000 € pour la réfection des réseaux d'assainissement.


Des subventions ont été attribuées :

  • 72 458 € au titre du FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce)
  • 70 793 € au titre de la DETR (Dotation d’Equipement des Territoires ruraux).
  • 14 214 € par le Conseil Général de la Manche

Soit au total 132 465 € d'aides soit 20 % du montant des travaux.

 

Réalisation des travaux :

C'est l'Atelier du Marais de Fougères qui a assuré la maîtrise d'oeuvre du projet (conception et suivi des travaux).

Les travaux ont été réalisés par l'Entreprise LTP LOISEL de Brécey, et en partie sous-traités à la SARL BRIONNE de St Clément-Rancoudray pour la fourniture et la mise en oeuvre des enrobés.

M. Arnaud CAUCHARD, Architecte, a réalisé la conception et le suivi des travaux de construction de l'abri-sanitaires, construction confiée à des entreprises locales : Ets JOURDAN, SEGUIN, S.E.S. et JEAN-BAPTISTE.

Les aménagements paysagers ont été imaginés et réalisés par les services techniques de la Ville de Sourdeval.

 

 

La construction de logements locatifs

La Commune de SOURDEVAL disposait de 290 logements H.L.M. dont 156 collectifs et 134 individuels. Il y a peu de  vacance dans les logements individuels, leurs occupants restant souvent très longtemps dans leur logement.
En revanche, 85 logements collectifs étaient vacants parce que inadaptés à la demande (escaliers, mauvaise isolation thermique et phonique, coûts de chauffage élevés …). 54 de ces logements collectifs ont été démolis début 2011.

Malgré cette vacance de logements, la demande reste importante, le parc H.L.M. étant inadapté et le parc privé propose peu de logements, ou des logements sans confort et à des prix élevés.

C’est ce qui a motivé la Commune, après étude de faisabilité menée avec le C.D.H.A.T., à engager la construction de logements locatifs confortables et à des prix raisonnables.

Le lotissement communal « Résidence des Prés et des Acacias » aménagé en 2007 situé entre la rue Sœur St Antoine, la rue de Picardie et la Route de Clérisson, disposait de 2 parcelles de 2 425 et 3 630 m2 destinées à recevoir des logements locatifs ou en location accession.

C’est donc sur la parcelle n° 17 de ce lotissement, d’une superficie de 3 630 m2 que le Conseil municipal a décidé, par délibération du 9 décembre 2008, de construire 8 logements locatifs individuels.



Il a été décidé de construire 4 logements de type T3 pour répondre à une demande de jeunes foyers ou de couples de personnes âgées, et 4 logements de type T4 pour permettre l’accueil de nouvelles familles qui trouvent difficilement des logements en location sur la Commune de SOURDEVAL.

La maîtrise d’œuvre de ces travaux de construction a été confiée à M. Daniel ROSTAGNO, Architecte à GRANVILLE.

Les travaux ont été financés par un emprunt de 734 000 € sur 25 ans contracté auprès du Crédit Agricole de Normandie au taux de 2.38 % indexé sur le taux de rémunération du Livret A. Le remboursement des annuités d’emprunt sera couvert par les loyers des logements.

Le Conseil Général de la MANCHE subventionne également le projet dans le cadre du Contrat d’objectif habitat de la Vallée de la Sée, pour un montant de 103 673 €.

Les travaux d’aménagement de la voirie et des réseaux ont débuté le 25 mai 2010. La construction des bâtiments a débuté le 29 juin 2010. La livraison des logements s'est faite le 22 juillet 2011. Tous les logements sont occupés.

 

 

La construction de vestiaires et sanitaires au Stade Lombard

Ce petit terrain de sport situé au sud des logements HLM, dans le quartier de la Mazure aux Uriens, était équipé d'un abri de fortune en tôle, dépourvu de sanitaires.

Le terrain est principalement utilisé par les élèves du Collège Notre-Dame pour les cours d'éducation physique, mais il pourrait bien évidemment être utilisé par d'autres associations qui en feraient la demande.

La municipalité se devait d'améliorer les conditions d'accueil des jeunes et notamment par la mise en place de sanitaires.

C'est maintenant chose faite et le local est utilisé depuis le mois de janvier 2011.

Le coût des travaux, aménagements extérieurs et raccordements aux différents réseaux compris, s'est élevé à 28 000 €.

 

La construction d'une passerelle sur l'Yeurseul

La circulation piétonne en bordure de la route de Gathemo entre la Commune de SOURDEVAL et la Commune de VENGEONS était très dangereuse. Chacune des Communes a aménagé des trottoirs et allées pour les piétons et il restait à installer une passerelle pour traverser la rivière de l'Yeurseul.

C'est maintenant chose faite. Les services techniques de la Commune de SOURDEVAL ont créé les infrastructures nécessaires à la mise en place de la passerelle piétonne. La sécurité des piétons est maintenant assurée.

                            

 Le coût de cette passerelle s'est élevé à 12 174 €, financés comme suit :

- participation de l'Etat au titre de la Dotation globale d'équipement : 1 776 €

- participation de la Commune de VENGEONS : 4 201.53 €

- participation de la Commune de SOURDEVAL : 6 196.35 € (dont 1 882 € de TVA à récupérer).

 

La restauration des vitraux de l'église Saint-Martin

Dans le cadre de sa politique d'entretien et de valorisation du patrimoine, le Conseil municipal a décidé de faire procéder à la restauration des vitraux de l'église Saint-Martin de SOURDEVAL.

Ces vitraux installés dans les années 1950, lors de la reconstruction de l'église, présentaient un certain état de dégradation :

- les ferronneries qui maintenaient les panneaux des vitraux étaient rouillées. Elles ont été sablées, métallisées et repeintes.

- le verre était fêlé à plusieurs endroits du fait de l'oxydation du métal.

- Des infiltrations d'eau, par les vitraux, dégradaient les maçonneries.

 

Ces travaux ont été réalisés avec un grand professionnalisme par l'Atelier du Vitrail Vincent Jaillette de TREVIERES (14).

54 vitraux (19 baies basses et 35 baies hautes) ont été déposés et mise en coffres, puis réparés en atelier avant d'être reposés sur site.

Ces travaux ont débuté en février 2011 et se sont terminés en août.

Le coût de l'opération s'est élevé à 48 037.04 € H.T. et ont bénéficié d'une subvention de l'Etat au titre de la Dotation d'équipement des territoires ruraux de  13 088 €.